Archive pour la catégorie 'Nouveaux romans.'


Les enfants de Mathias. ( Denis Monette ).

15 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

Les enfants de Mathias par Denis Monette

Éditeur  LOGIQUES - Paru le 18 septembre 2017.

 

Les enfants de Mathias - Denis Monette

 

Montréal, 1930. Mathias Goudreau, trente ans, porte en terre la dépouille de sa femme, Antoinette, décédée prématurément en le laissant avec trois garçons de neuf, sept et deux ans. Que va faire ce pauvre veuf sans sa « Toinette », et ses enfants à élever seul? Ses beaux-parents l’aident, mais ça ne peut continuer ainsi. Mathias doit refaire sa vie. Croisant sur son chemin Maryvonne, une célibataire vivant avec sa vieille mère, il s’y intéresse, quoique le coeur n’y soit pas. Néanmoins, pour le bien-être de ses enfants, il l’épouse l’année suivante et Maryvonne emménage avec lui et ses marmots qui l’accueillent avec réticence. Toutefois, heureuse de son sort, Maryvonne donne naissance à un premier enfant, Danielle, qu’on chérira grandement. Puis, à trois autres enfants : Marie-Jeanne, Raymond et Yvette. Plombier de métier, Mathias surmonte la crise économique et réussit à mettre du pain sur la table. Un autre déménagement, les enfants grandissent, les joies comme les chagrins se succèdent et les déboires se manifestent pour Léo, Gaston, Roger, fils de Toinette, et la couvée de Maryvonne.

Avec un grand A roman. ( Janette Bertrand )

13 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

Avec un grand A roman. ( Janette Bertrand )

Date de parution : octobre 2017 / Éditeur LIBRE EXPRESSION

 

Avec un grand A roman

 
« Je me sens pris à la gorge, étouffé, par la culpabilité. J’étais malheureux parce que je ne savais pas qui j’étais, maintenant que je le sais, c’est pire. »

Ariane et Simon, quarante ans, vivent en banlieue avec leurs deux enfants et ils ont tout pour être heureux. L’arrivée de Larry fera basculer la petite vie bien rangée de Simon et de ses proches. Comment réagira Ariane devant l’infidélité de son mari, elle, si amoureuse de lui depuis quinze ans?

Tout comme elle l’avait fait pour sa série de dramatiques L’Amour avec un grand A, Janette Bertrand affronte les tabous et ose en parler. C’est une histoire moderne et audacieuse, du Janette Bertrand tout craché !

Une histoire moderne et audacieuse, du Janette Bertrand tout craché !
Tout comme elle l’avait fait pour sa série de dramatiques L’Amour avec un grand A, Janette Bertrand affronte les tabous et ose en parler. Cette fois, c’est de bisexualité qu’il est question, présentée dans un roman qui met en scène un couple de quarante ans vivant en banlieue. Les deux ont tout pour être heureux. Mais le sont-ils vraiment ? L’arrivée de Larry dans la vie de Simon fera basculer sa petite vie bien rangée et celle de ses proches. À cette époque où la crise identitaire est au premier plan de l’actualité, Janette persiste et signe.

EVA BRAUN TOME 2 : Jean-Pierre Charland

10 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

EVA BRAUN TOME 2 : Jean-Pierre Charland

16 novembre 2017

Eva Braun Tome 2 de Jean-Pierre Charland

Eva Braun : Un jour mon prince viendra. ( Jean-Pierre Charland ).

10 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

 

Eva Braun, tome 1 : Un jour mon prince viendra

Jean-Pierre Charland

Éditeur : ÉDITIONS HURTUBISE (31/08/2017)

 

 

Eva Braun, tome 1 : Un jour mon prince viendra par Charland

 

Résumé :

Née à Munich en 1912, Eva Braun grandit dans une Allemagne fortement affaiblie par la Grande Guerre. En 1929, la jeune femme, désireuse de s’émanciper, déniche un emploi comme commis à la boutique de Heinrich Hoffmann, photographe exclusif du Parti national-socialiste. Timide et introvertie, elle est présentée au Führer et chef du parti, un petit homme à la politesse irréprochable. Adolf Hitler commence à la courtiser.Chaque fois accompagnés d’Herta, l’amie d’Eva qui leur sert de chaperon, ils vont au cinéma, assistent à des opéras et mangent dans les meilleurs restaurants. La blonde attend impatiemment chacun des rendez-vous avec son prince, mais elle est en butte à bien des contrariétés, car l’homme est totalement dévoué à la politique.En 1932, au moment où Hitler se lance en campagne électorale, Eva devient sa maîtresse. Débute alors un conte de fées tordu dans lequel la princesse tombe sous le charme d’un monstre.
Jean-Pierre Charland est un auteur et historien québécois né en 1954. Il a principalement écrit des romans historiques se déroulant dans le Québec du XIXe et XXesiècle.
Bénédiction : Olivier Dufault.

10 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

 

Bénédiction  :

Olivier Dufault

Éditeur : MARCHAND DE FEUILLES (01/08/2017)

 

 

Bénédiction par Dufault

Professeur de lettres à Montréal, Olivier Dufault vient de publier son premier roman, Bénédiction, consacré à Ernest Dufault, allias Will James, un ancêtre de sa famille qui est parti aux États-Unis, en 1907. Le lecteur suit les péripéties de Will James devenu cowboy, voleur de bétail, prisonnier, soldat, cascadeur, illustrateur et auteur. Tout au long de sa vie, l’homme cache sa véritable identité prétendant avoir été élevé par un trappeur canadien-français!

 

Résumé :

Ernest Dufault quitte le Québec et sa famille à l’âge de 15 ans, en 1907, pour poursuivre son rêve irrésistible de vivre dans l’Ouest. Sous le nom de Will James, il sera tour à tour cowboy, voleur de bétail, prisonnier, soldat, cavalier concourant dans les rodéos, cascadeur au cinéma puis illustrateur et auteur, se distinguant par ses dessins et récits de la vie quotidienne sur les ranchs. Du milieu des années 1920 au début des années 1940, les publications s’enchaînent au rythme d’un livre par année. Certains obtiennent un vif succès, notamment Smoky, roman qui suit les tribulations d’un cheval de sa naissance à sa mort, et Lone Cowboy, My Life Story, autobiographie mensongère dans laquelle l’auteur tente d’authentifier son enfance d’orphelin élevé entre l’Alberta et le Montana par un vieux trappeur et prospecteur canadien-français nommé Jean Beaupré. Ses secrets lui pesant de plus en plus lourd avec la notoriété et la pression à écrire sans relâche le pousseront à sombrer lentement mais sûrement dans l’alcool. Will James décède des complications d’une cirrhose à l’âge de 50 ans. Son ex-femme ne connaîtra sa véritable identité que dans les semaines qui suivront son décès, en apprenant qu’il a tout légué par testament à un homme dont elle n’avait jamais entendu parler, un certain Ernest Dufault.

Bénédiction raconte un peu plus d’une année dans la vie de Will James, de la toute fin de 1914, où il est arrêté pour vol de bétail en Utah, à la première moitié de l’année 1916, où il est libéré sur parole de la prison fédérale de Carson City, Nevada.

Les documents présentés à même le texte – les lettres de Dufault à ses parents, les télégrammes de la traque de Will James, les documents reliés à sa libération conditionnelle, etc. – sont authentiques.

 

 

 

L’HABITUDE DES BÊTES · LISE TREMBLAY.

10 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

L’HABITUDE DES BÊTES · LISE TREMBLAY

Boréal, 168 pages, 2017.

 

L'HABITUDE DES BÊTES · LISE TREMBLAY. dans Nouveaux romans. Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2017-10-16%2Ba%25CC%2580%2B11.55.00

 

Dentiste à la retraite, Benoît s’est retiré dans son chalet dans le Nord. Pour de bon. Benoît a toujours eu l’habitude de fuir. Il a été un mari et un père généreux, mais absent. Lorsqu’un vieil Indien lui dépose un chiot entre les mains, sur le tarmac d’un petit aéroport, il ne peut pas reculer. Il adopte Dan. Entre le chien et son maître, ce sera à la vie à la mort.

«Dan avait été un accident de parcours, un vrai accident qui change la direction d’une vie. J’en étais conscient et j’en avais vaguement honte. […] Un jour, on m’avait donné un chien et j’avais changé.»

Il y avait longtemps que les habitants n’avaient pas vu de loups rôder dans le coin. La vieille Mina en a vu un. D’autres ont vu des empreintes. Stan Boileau et son gang sortent les griffes. Pas question que les loups continuent de blesser les orignaux et menacent la saison de chasse. D’autres, comme Rémi, font profil bas. Son neveu Patrice, nouveau garde-chasse du coin, entend bien calmer les ardeurs de Boileau et de son clan. Il compte faire régner l’ordre. La tension monte d’un cran et divise la population.

Il n’y a pas que les loups qui rôdent. La mort aussi. Mina, avec un pied dans la tombe, l’attend impatiemment. Dan, atteint d’un cancer, a de plus en plus de mal à supporter les jours. Benoît devra faire un choix. Loin de la ville, le temps file à son rythme, mais n’épargne personne.
L’habitude des bêtes est ce que je qualifie de roman d’atmosphère. L’intrigue est secondaire, servant de prétexte pour planter le décor et les personnages. C’est avec lenteur et finesses que Lise Tremblay déroule leur destin. Parlons-en de ces personnages. Car ce sont eux qui m’ont retenue entre ces pages. Benoît, ce «Jack London du dimanche», est un homme bienveillant. Du moins, c’est ce qu’il est devenu après avoir quitté la ville pour de bon. La relation qu’il a développée avec son chien en est une belle preuve. Carole, sa grande fille, souffre de dysphorie de genre. Au fil du roman, elle s’épanouit petit à petit, prend de l’assurance et se rapproche de son père. Odette, la vétérinaire du village, est à deux pas de la retraite. Mina, pétillante et lucide, est en route vers d’autres cieux. Chaque personnage de Lhabitude des bêtes se retrouve au coeur d’une transformation, intérieure ou physique. Il y avait un avant, il y aura un après…La vision de la mort, ici, a quelque chose d’apaisant, de réconfortant. La mort faisant partie de la vie, on ne se bat pas contre l’inéluctable. Cette vision n’a rien de larmoyant ni de déprimant. Une sagesse et une grande maturité se dégagent de ces pages.

L’esprit de village, avec ses commérages et son tissage serré, est bien rendu. Loin de toute réalité urbaine, les hommes réparent le toit et coupent du bois avant l’hiver, marchent autour du lac, écoutent le temps passer. Cette vie rurale, ancrée au plus près de la terre, m’a bien fait rêver.

L’habitude des bêtes est une chronique douce et lucide du temps qui passe. L’écriture, simple et fluide, va droit à l’essentiel. Lise Tremblay donne corps au silence, traque des éclats de tendresse dissimulés derrière les non-dits. Une réflexion sur la solitude, le lâcher prise, l’apprivoisement de la mort et la fatalité. Un roman vibrant de vie.

L’habitude des bêtes, Lise Tremblay, Boréal, 168 pages, 2017.

Lise Tremblay est née à Chicoutimi. En 1991, elle s’est vu décerner pour son roman L’Hiver de pluie le Prix de la découverte littéraire de l’année du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean et le prix Joseph-S.-Stuffer du Conseil des arts du Canada. En 1999, son roman La Danse juive lui a valu le Prix du Gouverneur général. Elle a également obtenu le Grand Prix du livre de Montréal en 2003 pour son recueil de nouvelles La Héronnière. Elle a fait paraître deux romans au Boréal, La Sœur de Judith (2007) et Chemin Saint-Paul (2015).
Lise Tremblay
CHEVAL INDIEN – RICHARD WAGAMESE.

10 novembre, 2017
Nouveaux romans. | Pas de réponses »

 

CHEVAL INDIEN – RICHARD WAGAMESE – XYZ

 

CHEVAL INDIEN – RICHARD WAGAMESE. dans Nouveaux romans. Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2017-08-16%2Ba%25CC%2580%2B14.33.49

 

Enfermé dans un centre de désintoxication, Saul Indian Horse touche le fond et il semble qu’il n’y ait plus qu’une seule issue à son existence. Plongé en pleine introspection, cet Ojibwé, d’origine Anishnabeg du Nord ontarien, se remémore à la fois les horreurs vécues dans les pensionnats autochtones, mais aussi sa passion pour le hockey, sport dans lequel il excelle. Saul, confronté aux dures réalités du Canada des années 1960, fut victime de racisme ainsi que des effets dévastateurs de l’aliénation et du déracinement culturels qui ont frappé plusieurs communautés des Premières Nations. Avec empathie et perspicacité, Richard Wagamese brosse le portrait d’un homme broyé par son destin et, plus largement, le portrait d’une génération d’autochtones victimes de leur époque et du déclin de leur culture.

 

Richard Wagamese, né en 1955 en Ontario, est l’un des principaux écrivains indigènes canadiens. En activité depuis 1979, il a exercé comme journaliste et producteur pour la radio et la télévision, et est l’auteur de treize livres publiés en anglais par les principaux éditeurs du Canada anglophone.

Richard Wagamese

Writtingicd |
Mémoires de Je |
Le livre chinois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettresamonamoureuse